Diets rich in olive oil can help prevent memory loss in healthy seniors. A study on senior citizens who adopted a diet rich in monounsaturated fats, which are present in olive oil, showed this group of people were less inclined to suffer from cognitive decline related to age. It is unsure how the higher quantity of monounsaturated fatty acids prevent cognitive decline but it is thought this phenomenon is due to the maintenance of the nervous membrane. The need for monounsaturated fatty acids is greater during the aging process. The research allowed scientists to verify the direct correlation between the consumption of olive oil and the deterioration of cognitive powers related to aging, memory loss, dementia and Alzheimer’s disease. It was understood Extra Virgin Olive Oil plays a role in reducing the risk of Alzheimer’s disease by a key component that eliminates the abnormal proteins from the brain which are typically related to Alzheimer’s disease. The antioxidant oleocanthal protects the nerve cells against an accumulation of beta-amyloid in the brain. This is a recent discovery published in the March 19, 2013 edition of ACS Chemical Neuroscience.

Les régimes alimentaires riches en huile d’olive peuvent prévenir la perte de mémoire chez les personnes âgées saines. Une étude réalisée sur des personnes âgées ayant adopté un régime alimentaire riche en graisses mono saturées, présentes en particulier dans l’huile d’olive, a montré que ces personnes avaient moins de probabilités de souffrir d’un déclin cognitif lié à l’âge.On ne sait pas exactement de quelle manière les quantités élevées d’acides gras monoinsaturés préviennent le déclin cognitif mais on croit que ce phénomène est dû au fait que celles-ci participent au maintien de la structure des membranes neuronales. La demande de ces acides semble plus forte au cours du processus de vieillissement.  Cette recherche a permis de vérifier que la quantité d’huile d’olive consommée était inversement liée à la détérioration cognitive due à l’âge, à la perte de mémoire, aux démences et à la maladie d’Alzheimer.  Comment l’huile d'olive extra vierge peut réduire le risque de maladie d'Alzheimer se résume au rôle clé d’un de ses composés qui aide à évacuer les protéines anormales typiques de la maladie d’Alzheimer hors du cerveau. Le rôle de cet antioxydant, l’oléocanthal, qui protège les cellules nerveuses contre l'accumulation de bêta-amyloïde (Aß) dans le cerveau, vient d’être mis à découvert par une étude publiée dans l’édition du 19 mars de la revue ACS Chemical Neuroscience.